Marc – Comment tout a commencé

A lire aussi: Marc – Un coeur gros comme ça

Je me suis rendue pour la première fois dans la réserve de N≠a Jaqna dans le Bushmanland, Namibie, en juin 2015. J’aidais quelqu’un dans ses travaux de recherche pour son mémoire, en tant que chauffeur, responsable de camp, assistante de recherche et amie. Quand je n’étais pas occupée à cela, j’avais beaucoup d’enfants qui venaient dans mon «salon» (c’est-à-dire autour de Maya) pour jouer, écrire ou écouter des histoires. C’est une autre histoire en soi, mais cela a été mon introduction aux enfants de la région…

Durant notre séjour dans le village cette année-là, j’ai brièvement rencontré John, un Namibien de la côte, qui était venu en tant que chef de travaux dans le bâtiment. Alors qu’il effectuait ses travaux de construction, il portait un certain nombre de casquettes et apportait beaucoup de soutien aux alentours.

L’année suivante (2016), j’ai tenu ma promesse faite aux enfants et je suis revenue. Alors que je passais plus de temps avec John, il m’a dit que je pourrais, peut-être, aider son fils, Marc, avec son idée/projet. Il me l’a brièvement décrit et nous nous sommes rendus à la ferme, rencontrer Marc.

Rencontrer Marc fut un plaisir! Il était tellement enthousiaste et motivé par son projet! Cela fait chaud au coeur de rencontrer des jeunes comme lui: laissant tout derrière eux et changeant complètement de vie pour réaliser leurs rêves d’aider les autres.

Après son premier séjour au Bushmanland, il a eu à cœur de construire un centre de développement pour les jeunes pour les enfants de la région.

Il s’agit d’un projet qui aiderait les enfants à devenir des adultes plus efficaces et productifs, leur montrant une perspective plus large que le village où ils grandissent.

Parler des enfants est une autre histoire en soi, mais après mon expérience avec certains enfants durant mes deux séjours ici, je peux en effet en voir la nécessité et comprendre comment un centre pourrait être bénéfique.

Bien que Marc ne soit pas un “bushman” lui-même, n’étant pas originaire de la communauté, son projet a quand même trouvé le chemin de mon cœur. Je crois que cela serait bénéfique pour la communauté en général, et que le projet sera éventuellement conduit avec la communauté.

Ainsi, en juillet 2016, nous avons commencé à réfléchir à son centre, à discuter de ses idées, à analyser les “quoi” et “comment” de ce qui peut être fait. Nous avons également examiné le côté « administratif », qui est l’étape suivante la plus importante (après avoir mis les idées en ordre).

Quand je suis partie à la fin du mois de juillet 2016, j’avais commencé à rédiger la Constitution pour l’Association Volontaire (association à but non lucratif) qu’il sera nécessaire de créer: la première pierre de l’édifice pour construire le centre.

Retour à tous les projects

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EnglishFrenchUnknown