Hector – Voies mystérieuses…

A lire aussi: Hector – Expert informatique

Ma première rencontre Hector en décembre 2015 n’était pas ma meilleure expérience…: mon ordinateur et mon appareil photo venaient d’être volés… et Hector était l’une des rares personnes en ville qui pourrait les voir “passer”, étant l’un de ceux qui s’occupent d’ordinateur…

Donc, la première année, Hector était « seulement » quelqu’un qui pourrait m’aider à récupérer mes documents et mes photos (plus important que les appareils eux-mêmes). Pendant deux semaines, durant mon séjour là-bas, je faisait des apparitions régulières dans son magasin. Si bien qu’après un certain temps, je n’avais même plus besoin de demander… mon regard désespéré parlait de lui-même… Et quand je suis partie, j’ai aussi demandé à quelqu’un d’autre de continuer à vérifier avec Hector.

Pas de chance sur ce front. Rien n’a jamais été récupéré. Et je ne suis pas retournée au magasin l’année suivante pour vérifier. Mais la vie suis un chemin précis. Ainsi j’ai de nouveau rencontré Hector lorsque, en allant en ville, je suis allée récupérer quelque chose chez lui pour quelqu’un d’autre.

Pendant la discussion, il m’a demandé ce que je faisais exactement. Il se rappellais que je parlais de données et d’un projet l’année dernière. Et il est, lui-même, en train d’essayer de mettre en place son projet. Alors peut-être… Il m’a donné une brève présentation de ce qu’il avait en tête et des documents qu’il a téléchargés et écrits pour que je puisse avoir une idée. Quelque chose à voir avec des cours d’informatique.

Et le lendemain, un lycéen qui habite à côté de chez moi me parlais du manque d’ordinateurs et de possibilités d’apprentissage en ville alors que je le reconduisais à la maison…


Le projet d’Hector répond à un besoin de la communauté: au même moment m’ont été exprimé le besoin et la solution… Je suis revenue voir Hector et nous avons commencé à envisager la mise en place ensemble.

Pour finir sur un fait amusant: Hector et Mabasa sont cousins. Ils ont parlé de mon ordinateur et de moi, mais n’avaient pas réalisé que j’étais la seule et même personne. Le monde est petit… toujours… Pour comprendre pourquoi c’est une situation intéressante: alors que Kariba est une ville, elle est en fait composée de différents secteurs (comme de petites villes) séparés par des zones de brousse. Hector et Mabasa vivent dans deux «villes» différentes, à 13 km de distance… mais toujours à Kariba).

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

EnglishFrenchUnknown